Chroniques, quatre !

Publié le Mis à jour le

Le Haut-Plateau du Mans le 28 avril 2016, voir aussi les « Pockets-vidéo » dans l’onglet: « C’est Nous ! »

 

Jeudi 27 avril, centre ville de Le Mans, soleil frisquet

Une quarantaine de participants, enfants, jeunes, adultes, de différents organismes et associations, se retrouvent pour un « Haut Plateau » du Pepse ! sur le thème du parrainage extra-familial.

Ces rencontres permettent de prendre du temps sur nos pratiques, avec des personnes concernées de façons très différentes, pour « prendre de l’air en altitude ». On peut aussi y essayer ou expérimenter des méthodes inhabituelles, en se décalant un peu du quotidien, « rêver tout en restant dans le réalisme ! »

Le parrainage est un atout clé pour une solidarité éducative, voire une éducation partagée, les termes soulevant le débat, est-on dans une notion d’aide ou d’entr’aide ? Ce matin même à l’école dont le chantier de rénovation se termine, ce sont les enfants qui ont présenté leurs idées pour l’inauguration aux professionnels et autres adultes : mascotte, chant, tee-shirt, remerciements aux ouvriers… pour en savoir plus s’adresser à l’École Saint-Martin !

  1. Cette soirée est animée par Bernard Benattar, philosophe, et Bertrand Hagenmüller, sociologue-vidéaste, à partir de l’extrait d’un film qu’ils ont réalisé sur un parrainage entre un retraité et un jeune homme.
  2. Après un premier visionnage de la vidéo, on la repasse en s’arrêtant dès que quelqu’un veut avoir une précision, faire un commentaire, engager un questionnement… On fait sonner la clochette, et le débat se lance.

« Comment faire pour que l’autre se sente respecté ? »

« On a le droit à l’erreur »

« Emmener un enfant en vacances, seulement s’il y a des enfants dans la famille d’accueil ? enfin sauf si l’enfant a déjà 8 frères et sœurs ! »

« on peut être parrain mais pas des jeunes qu’on accompagne en tant que professionnel »

  1. Ateliers de fabrication de parrainages, par de nouvelles rencontres

Par exemple,

France Bénévolat monte un projet de parrainage au Mans, déjà bien engagé.

Des jeunes de la MECS (Maison d’Enfants à Caractère Social) imaginent un parrainage entre adolescents.

Quand on travaille avec les familles, ils créent des liens entre eux…

  1. La soirée a été conclue par un buffet  préparé par l’association d’insertion liée à France Bénévolat, pour continuer dans l’informel à imaginer des projets communs et des rencontres prochaines.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s