Auprès de l’ONU pour les Droits de l’Enfant à l’AEDE

Publié le Mis à jour le

 

Mercredi 27 avril 2016 à Paris, une soixantaine d’enfants et de jeunes sont venus rencontrer Madame Hynd Ayoubi IDRISSI et Monsieur Jorge CARDONA, membres du Comité International des Droits de l’Enfant de l’ONU, Organisation des Nations Unies, pour échanger sur l’état des droits de l’enfant en France. La rencontre était organisée par l’AEDE, http://collectif-aede.org/ qui rassemble plus de 50 organisations de la société civile travaillant dans tous les domaines de l’enfance. Parmi eux, Christelle de L’Haÿ-les-Roses, Kelly et Amadou du Mans, engagés avec l’UNAPP dans le réseau  enfants jeunes.

Olivier EPRON, Ville de La Courneuve, Conseil Communal des Enfants

Christelle a participé à un atelier sur le droit à l’expression et à la participation. Les jeunes de cet atelier ont notamment pointé que souvent leur représentation manque de temps et de lieux « ah oui, souvent “Vie de Classe” en fait c’est un cours de rattrapage, ou bien notre expression c’est dans “questions diverses” ». D’autre part il y a un manque de retour des causes des décisions négatives, « la photo argentique, on l’avait votée, si c’est par manque de moyens, on pourrait nous le dire, ou alors on se demande pourquoi on vote ? ». «On pourrait afficher l’article 12 de la Convention dans tous les locaux.»`

Michel PETIT, Thalie, et Christelle CASINIR

Kelly, dans un atelier avec les adultes, a pu indiquer que « nous n’avons pas le texte de la Convention », et constater qu’ « on ne fait pas de différence entre les droits d’un tout-petit et ceux d’un jeune de près de 18 ans ».

Amadou est allé à l’atelier Connaissance de la Convention des droits de l’enfant, qui a proposé différents moyens pour améliorer la visibilité de ces droits, dans d’autres pays mais en France également, comme un reportage au journal télévisé de 20h, leur inscription dans les règlements intérieurs de toutes les organisations recevant des enfants… AEDE propose aussi d’adresser un questionnement aux différents candidats à la prochaine élection présidentielle.

Kelly AUGUSTE et Amadou DIALLO

Avec la restitution des ateliers de nombreuses propositions ont été lancées, les rapporteurs insistant sur le fait qu’il faut une politique globale pour construire une culture dans laquelle l’enfant, objet de droit, devient un sujet de droit.

Hynd Ayoubi IDRISSI et Jorge CARDONA,
Comité des droits de l’enfant des Nations Unies, rapporteurs pour la France

Reportage audio sur : http://www.rfi.fr/emission/20160502-quand-enfants-parlent-leurs-droits

Communiqué de presse à : http://www.dei-france.org/La-parole-aux-enfants-et-aux.html

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s